Un peu d'histoire...


Avant 1960 - Les enfants en situation de handicap étaient gardés dans leur famille ou accueillis dans des classes ordinaires surchargées et donc voués à une grave situation d'échec scolaire.

1961 - Création de l'ADAPEI de la Dordogne sous l'impulsion déterminante de l'Inspecteur de l'Education Nationale Roger Nouvel. Elle siège à la Fédération des Œuvres Laïques (FOL) de Périgueux. Née de la volonté de quelques membres de l'enseignement public, elle ne vise que l'éducation des jeunes en situation de handicap.

1965 - Inauguration d'un institut médico-pédagogique (IMP LOUBEJAC) à Sarlat. Cet établissement a pour mission d'assurer les soins, l'éducation et l'enseignement général des enfants handicapés de 6 ans (voire 3 ans) à 14 ans environ.

1968 - Ouverture d'un Institut Médico-Educatif (IME) à Marcillac-Saint-Quentin. L'institut a pour mission d’accueillir des enfants et adolescents de 6 à 20 ans atteints de déficiences intellectuelles. Une éducation et un enseignement spécialisés leur sont dispensés en prenant en compte leur handicap.

1971 - Création d'un Institut Médico-Professionnel (IMPro) à Sarlat. Cet établissement reçoit des jeunes de 16 à 25 ans atteints de déficiences mentales légères ou moyennes et leur assure un apprentissage professionnel ou préprofessionnel.

1972 - La section de Sarlat de l'ADAPEI-Dordogne devient autonome sous l'appellation ADAPEI,

Roger Nouvel en est élu président le 25 mai 1972 tandis que Claude Brard assure le secrétariat général. Elle est renommée plus tard ADPAEI Dordogne puis ADPAEI du Périgord Noir.

En septembre, Roger Nouvel est muté sur un autre département. Claude Brard le remplace à la présidence.

1973 - Ouverture d'un centre d'aide par le travail (CAT) à Prats-de-Carlux et rattachement à lui d'un foyer d'hébergement dans des appartements de Sarlat. Renommé plus tard établissement et service d'aide par le travail (ESAT).

1979 - Inauguration d'un Foyer d'Hébergement pour travailleurs handicapés (FH) à Prats-de-Carlux et création simultanée d'un Service de Suite. Le foyer est destiné à l'hébergement et l'entretien des adultes handicapés qui exercent une activité pendant la journée, en milieu ordinaire, en entreprise adaptée ou en milieu protégé, tandis que le Service de Suite est destiné à l'accompagnement des travailleurs du CAT souhaitant continuer à habiter en ville.

1985 - Ouverture d'un Institut de Rééducation Psychothérapeutique (IRP) dans une maison du centre-ville par redéploiement de l’IME de Marcillac-Saint Quentin. L'IRP deviendra plus tard un Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique (ITEP). Il prend en charge les enfants et adolescents qui présentent des difficultés psychologiques à l'origine de troubles du comportement perturbant gravement leur socialisation.

1988 - Le Foyer d’Hébergement déménage de Prats-de-Carlux et s'installe à Sarlat (Temniac) où il prend l'appellation de Résidence de l'Etoile. En ses lieu et place à Prats-de-Carlux, est créé un Foyer Occupationnel (FO), devenu Foyer de Vie, qui accueille de jour ou en internat des personnes qui sont dans l'impossibilité de travailler.

1990 - Création d'un Service d'Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) lequel, à partir de 2005, se charge à lui seul de l'accompagnement des personnes handicapées. Il a pour vocation de contribuer à la réalisation du projet de vie des personnes adultes en situation de handicap.

1994 - Ouverture d'un Service d'Education Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD). Les professionnels du SESSAD se déplacent au domicile ou dans l'établissement scolaire de la personne handicapée.

Ils interviennent auprès de certains enfants en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire ou dans un dispositif d'inclusion collective.

2003 - Inauguration du nouveau siège social de l'ADPAEI du Périgord Noir.

2011 - L'Association quitte l'UNAPEI et adhère à la Fédération des APAJH. Elle devient APAJH du Périgord Noir (APAJH-PN).

2012 - Affiliation de l'APAJH-PN à la Fédération des APAJH.

2013 - Inauguration du Pôle Enfance "Roger NOUVEL" qui regroupe sur un même site (rue Jean Leclaire à Sarlat) l'IME, l'ITEP et le SESSAD.

2014 - Après 42 ans de services dévoués, Claude Brard quitte la tête de l'Association. Jean-Claude Obré qui occupait l'une des vice-présidences depuis 2007 est élu à la présidence.

 

Au 1er janvier 2019, l’Association prend pour dénomination : « Association Althéa ».

A la recherche d’un nom en accord avec l’évolution des présents statuts, le nouveau nom de l’association devait traduire la visée résolument inclusive de son action.

 Althéa est une plante dont les vertus médicinales s’accordent à son origine grecque : « guérir », laquelle répond à la philosophie qui inspire l’association : remédier à la dépendance. En langage des fleurs, elle symbolise persévérance et détermination, qualités propres à ses acteurs. Enfin, son nom sonne comme un appel.

Ce nom a été choisi par les personnes accompagnées, les personnels et les adhérents.